Qui suis-je ?

Je m'appelle Charles Houdremont, j'ai 41 ans et suis papa de deux petites filles de 4 et 7 ans. Tous trois des enfants des étoiles.

Enfant, je me souviens avoir éprouvé du malaise et du mal-être dans tant de situations et avec tant de personnes différentes que j'en avais déduit que cette souffrance faisait partie de la vie et était inévitable. J'étais un enfant qu'on peut qualifier de sensible ou hypersensible. Je vivais comme un décalage perpétuel entre ce que mes yeux et mes oreilles percevaient et ce que je ressentais.  Une dissonance presque permanente entre ce que les gens me disaient et les sensations qui y étaient associées. J'ai fait des humanités scientifiques et ai toujours eu un goût prononcé pour la vulgarisation scientifique.

Après avoir étudié la psychosociologie appliquée à la communication sociale et la tabacologie, j'avoue rester perplexe face aux théories qui m'ont été données du fonctionnement de notre psychisme, de nos interactions sociales et de nos assuétudes. Les interprétations de beaucoup de situations me laissaient sur ma faim et m'emplissaient d'un sentiment d'impuissance désespérant.

L'esprit humain est une prison. Chacune des sciences sociales, psychologie, sociologie, philosophie, anthropologie,... décrit avec minutie chacune des pierres et chacun des barreaux de la prison. Mais aucune n'explique comment faire pour en sortir.

Oui mais moi... ce qui m'intéresse... c'est comment faire pour sortir de prison.

Tous les courants philosophico-religieux que la vie m'a amené à rencontrer m'ont grandi mais tous me laissaient sur ma faim. Ils me paraissaient venus d'un autre âge et mal adaptés à mes préoccupations. De plus, ils font toujours fi des découvertes scientifiques et du lien à la nature.

Je me suis donc consacré au démontage systématique de chacune des pierres et de chacun des barreaux de la prison pour concevoir une méthode qui se trouve à la confluence de tous les courants spirituels mais aussi des sciences et de l'écologie.

44242181 s

Appréhender les émotions et la structuration psychique comme un champ de bioénergie fait gagner un temps prodigieux dans le travail sur soi.

A travers cette lecture de la réalité, tous les ressentis que j'avais eus durant ma vie ont trouvé une explication aussi rationnelle que cohérente. Ma sensibilité n'était pas le signe d'un dysfonctionnement mais d'une capacité à lire les phénomènes énergétiques. La nature m'a doté de la capacité d'entrer en résonance avec les autres jusqu'à ressentir leurs émotions, leur mal-être et leurs blocages comme si c'était les miens.

Ce type de renversement de perceptive a la vertu de transformer une calamité en un don que j'utilise tous les jours pour aider les autres à se reconnecter à eux-mêmes.

Je suis loin d'être le seul à fonctionner de la sorte.

Et vous ? Vous avez un problème ou vous êtes simplement noyé dans des perceptions que vous ne savez pas encore interpréter?